Home

Portrait/ Interview

    «Le Guide des Consommateurs» rencontre l'Haïtien le plus populaire de Chicago, le Consul général Lesly Condé 

Au cours de notre premier voyage à Chicago en juillet dernier, nous avions revu Monsieur Lesly Condé dont nous  avions fait la connaissance en 1988 durant notre passage à la Télé Haïti comme journaliste-présentateur de nouvelles. Nous avons été heureux de retrouver un homme encore jovial, serviable et toujours disponible pour les amis en dépit de son emploi du temps surchargé en raison de sa fonction de Consul général de Chicago.  « Le Guide des Consommateurs » en a profité pour interroger M. Condé.

 

 

- M. Lesly Condé, en tant que Consul général d'Haïti à Chicago, en quoi consiste exactement votre tâche?

 

- Toute Mission consulaire a pour tâche de défendre les intérêts de ses ressortissants dans l'Etat où elle est accréditée. Comme Chef de Mission, nous veillons à ce que nos compatriotes bénéficient de tous les services auxquels ils ont droit. Nous accompagnons, écoutons, aidons nos frères et soeurs dans la mesure de nos possibilités. Nous avons également pour tâche de représenter dignement notre communauté et notre chère Haïti auprès des instances gouvernementales de l'Etat d'Illinois et de la société d'accueil tout en nous évertuant à promouvoir l'art, le tourisme, la culture ainsi que les relations d'affaires.

 

- Pourriez -vous dresser pour nous un bilan de vos réalisations à la tête du Consulat général d'Haïti à Chicago?

 

- De notre arrivée à Chicago le 4 octobre 2004 à nos jours, nous avons déjà rencontré plusieurs milliers de compatriotes de la communauté en visitant les Eglises haïtiennes de toutes dénominations, en organisant des activités et en participant à des manifestations à caractère social, culturel et communautaire.

 

Nous entretenons d'excellentes relations avec les travailleurs de la presse parlée, écrite et télévisée, les personnalités civiles, religieuses et des cultes réformés, les responsables d'organisations socio-professionnelles, culturelles et socio-communautaires.

 

Grâce à nos multiples interventions dans les media communautaires, nous  recevons de plus en plus de visites de nos ressortissants qui sollicitent notre aide.

 

Vu le nombre croissant d'appels téléphoniques que nous recevons et compte tenu du décalage horaire entre la Côte californienne et le Midwest, nous avons installé un service de message en trois langues (Créole, Français, Anglais) et nous nous faisons un devoir de traiter toutes les demandes reçues. Nous avons également mis en opération un site Internet qui comporte de multiples renseignements sur notre Mission et les services offerts.

 

Tout ce que nous faisons dans le cadre de nos fonctions est au profit de notre pays et de nos ressortissants. Nous prenons plaisir à faire de cette Mission un environnement où tout compatriote se sent bienvenu. Le même accueil chaleureux est réservé aux plus humbles et aux plus fortunés. Il y a les cas de certains compatriotes qui se trouvent en flagrante violation des lois du pays d'accueil, nous ne pouvons que leur offrir notre appui moral.  Quelles que soient les circonstances, nous veillons toujours à ce qu'ils soient traités avec dignité.  Grâce enfin au support constant de notre Ministère de tutelle, nous estimons avoir jusqu'à présent bien accompli cette délicate et importante mission qui nous a été confiée.

 

 

- Présentez-nous la communauté haïtienne de Chicago ?

 

- La communauté haïtienne de Chicago et des environs est évaluée à 50.000 membres. Toutefois, la mission dessert un bassin de population d'environ 200.000 personnes allant du Midwest jusqu'à la Côte Ouest des Etats-Unis ou la Côte du Pacifique.  C'est une communauté qui a grandi de façon constante depuis les années 50. Aujourd'hui les Haïtiens de Chicago se retrouvent dans toutes les sphères de la société : la construction, la restauration, l'hôtellerie, le domaine hospitalier, la médecine, les finances, les affaires et l'enseignement.

 

 

- La ville de Chicago a été fondée par un Haïtien, Jean Baptiste Pointe Du Sable, est-ce que les Américains connaissent cet aspect de leur histoire ?

 

- Nous trouvons que les Américains ne connaissent pas assez bien Jean-Baptiste Pointe Du Sable. Ils connaissent encore moins son origine haïtienne. C'est pour cela que notre Mission accompagne activement toutes les organisations qui travaillent inlassablement en vue de donner à cet explorateur toute la place qu'il mérite dans l'histoire de Chicago et des Etats-Unis d'Amérique.

 

 

- Il semble que vous êtes très apprécié par la communauté haïtienne ici à Chicago, comment expliquez-vous un tel succès?

 

- Les  Haïtiens de Chicago et des environs ont fait preuve de maturité et de discernement. Nous avons ouvert nos bras à la communauté toute entière et nos frères et soeurs nous ont accepté. Notre succès est donc celui de la communauté.

 

 

- Pourriez-vous nous donner une idée de votre parcours professionnel?

 

- Nous avons milité dans le Tourisme, les Relations Publiques et la Gestion d'Entreprise mixte d'Etat. En effet, nous avons été tour à tour Directeur du Bureau du Tourisme et du Pavillon d'Haïti à l'Exposition Universelle de Montréal (Terre des Hommes) pendant 5 ans, Directeur Général-Adjoint de l'Office National du Tourisme et des Relations Publiques à Port-au-Prince  pendant une période de 3 ans, Directeur Général-Adjoint et Directeur  Général de la Loterie de l'Etat Haïtien pendant également 3 années. Nous sommes donc à notre treizième année dans la fonction publique haïtienne.

 

Au cours de ces années passées au Tourisme, nous avons fait partie de plusieurs missions et présidé en terre étrangère plusieurs délégations haïtiennes à des manifestations et conférences à caractère touristique tant dans la Caraïbe, en Amérique du Nord qu'en Europe.

 

 

- Avez-vous un rêve politique, un projet en particulier et que comptez-vous faire après ce poste?

 

- Nous n'avons pas de rêve politique à proprement parler. Nous pouvons sans fausse modestie, mentionner notre trajectoire dans la Fonction Publique Haïtienne. Nous comptons nous acquitter honorablement de notre tâche ici à Chicago. Demain nous mettrons encore notre compétence et notre expérience au service de notre pays, comme nous l'avons toujours fait. Nous en sommes fier. Voilà notre vocation. 

- Quels sont vos souhaits pour Haïti et la communauté haïtienne de Chicago en cette période si difficile de notre histoire de peuple?

 

- Pour notre pays, nous souhaitons ce minimum d'harmonie et de respect qui nous permettra d'aller de l'avant à notre propre rythme. Quant à la communauté haïtienne de Chicago, nous aimerions qu'elle continue à faire preuve d'unité pour le prestige de notre Patrie commune.

(Propos recueillis

par Joël Lorquet)